CFP des Riverains
CFP des Riverains

Nouvelles

Portrait d'enseignant - Ghislain Fafard

6 février 2021

Portrait d'enseignant - Ghislain Fafard

Ghislain Fafard pratique le métier d’enseignant depuis vingt ans, mais enseigne le français au PISC depuis déjà dix ans. « Auparavant, j’ai enseigné dans six écoles différentes, on peut dire que c’est au CFP que j’ai trouvé mon nid »!

Un baccalauréat en communication et en français l’a amené à travailler presque deux ans pour la ville de Terrebonne où il a participé à l’implantation du réputé Gala du Griffon d’Or qui rend hommage à l’excellence et à la persévérance dans les domaines du sport, des arts et de la culture et du milieu communautaire. Venant d’une famille d’enseignants et ayant toujours baigné dans ce milieu, il a rapidement fait un retour aux études pour compléter un baccalauréat en enseignement du français et de l’histoire: « Il faut croire que c’est dans mon ADN, je n’ai pas résisté longtemps à l’appel de l’éducation »!

Ghislain a un profond besoin de transmettre son savoir. « J’adore apprendre, c’est un besoin insatiable chez moi et tout ce que j’apprends, j’ai le désir de le retransmettre aux autres, je trouve que ce serait un gaspillage de garder tout ça pour moi »!

Sélectionné, bien malgré lui, par ses collègues pour faire partie des portraits de la semaine, Ghislain reste humble et nous explique que ces derniers lui permettent de conserver la flamme pour son métier. « J’ai eu la chance de côtoyer des collègues passionnés, créatifs et professionnels tout au long de ma carrière. Mes collègues du CFP n’y font pas exception et je tiens à souligner que je ne suis en aucun cas plus « remarquable » qu’aucun d’entre eux, je ne comprends pas ce que je fais dans cette liste de portraits, il y a sans doute une erreur quelque part! Avec leurs points de vue souvent différents des miens, ils m’obligent sans cesse à me remettre en question. Ils sont bons, ils m’obligent à me dépasser, c’est fatigant »! 

Toujours présent pour appuyer ses collègues et donner de son temps, Ghislain est un enseignant réellement aimé et respecté par ses pairs. « Ghislain représente la sagesse du département « académique ». Non seulement grâce à son âge vénérable, mais aussi grâce à son côté philosophe, il sait instaurer un climat de bien-être avec ses collègues. Il est le doyen du département « académique » et aussi l'âme du département », nous mentionne un collègue. 

Sensible à la réussite des élèves et à leur bien-être, ils sont, pour lui, une source de motivation inestimable. « Ils sont allumés, ils ont des rêves, ils sont souvent drôles, ils ont le goût de devenir des adultes accomplis malgré leur côté parfois rebelle ou leur maladresse à l’exprimer en gestes concrets. On ne peut pas leur jouer la comédie.  Avec eux, on doit être vrai ou ça casse ! Grâce à eux, je dois demeurer jeune, me renouveler sans cesse, faire preuve d’ouverture et m’adapter. Je reçois vraiment autant d’eux que je leur en donne et je leur en suis reconnaissant. Ils sont importants dans ma vie et je tiens à ce qu’ils sachent tout le bien qu’ils m’apportent ».

« Le plaisir de créer » contribue aussi à son amour pour le métier. « Le français est une discipline qui me permet d’exploiter toutes les sphères de la vie par le biais de la lecture, de l’écriture et de l’expression orale, je n’ai aucune limite, j’aime la variété des sujets. De plus, j’avoue que j’aurais voulu être un artiste dans une autre vie et j’ai mon public captif, mes élèves! En fait, j’aime surtout les mettre en scène, eux, avec du théâtre, de l’humour et des simulations de toutes sortes de la réalité. Rien d’extravagant, juste de la magie dans le quotidien ». 

Est-ce ce désir de création qui l’a amené à construire sa propre maison? Un enseignant nous révèle : « Sous ses airs de poète se cache un grand menuisier qui a lui-même construit sa maison ». En plus de rénover et d’améliorer sa maison, dans ses temps libres, il aime la littérature et la musique. « Je suis un boulimique de la lecture : romans, magazines, bandes dessinées … j’aime la musique, j’aime aussi en jouer et composer. » Amateur de plein air, il aime découvrir les différentes montagnes du Québec pour y pratiquer la randonnée pédestre.  Père de trois grands enfants, il cherche aussi des idées d’activités pour les attirer avec lui et sa conjointe afin de passer du temps avec eux comme à l’époque où ils étaient plus jeunes.

C’est certain que son arrivée au CFP a été un moment marquant puisqu’avec cette clientèle il se sent « sur son X », mais il aime imaginer que le plus beau moment de sa carrière n’est pas encore arrivé: il s’en vient bientôt et il a la chance de ne pas l’avoir encore vécu. Merci Ghislain, pour ce partage!
 

 

Autres nouvelles