CFP des Riverains
CFP des Riverains

Nouvelles

Portrait d'enseignante - Jacinthe Monette

1 février 2021

Portrait d'enseignante - Jacinthe Monette

Nous profitons de la semaine des enseignantes et des enseignants pour vous présenter les portraits d’enseignants remarquables du CFP des Riverains qui sont des sources d’inspiration pour leurs collègues.

Jacinthe Monette a gentiment accepté de briser la glace et d’être le premier portrait de la semaine. Jacinthe enseigne la coiffure au Centre de formation professionnelle des Riverains depuis maintenant 13 ans. Son amour pour la coiffure et pour le CFP des Riverains a débuté en 2000 lorsqu’elle s’est inscrite au Diplôme d’études professionnelles en coiffure. C’est à ce moment qu’elle a rencontré des enseignantes formidables qui sont aujourd’hui ses collègues. Après l’obtention de son DEP, Jacinthe a débuté sa carrière comme aide-coiffeuse à Lanoraie avant de se lancer comme styliste et coloriste dans de grands salons, Les Ailes de la mode, Le Spa Orazio et le Salon Sugar. Quelques années plus tard, elle ressent le besoin de partager ses connaissances. «J’ai toujours eu une grande adoration pour mon métier de coiffeuse, et après avoir accueilli et pris en charge plusieurs stagiaires en coiffure, je me suis développé une nouvelle passion, celle de transmettre mon savoir !» C’est à ce moment qu’elle décide de s’inscrire en enseignement à l’Université. «J’ai débuté mon Baccalauréat en enseignement professionnel et technique, à l’UQAM en 2006, et je l’ai terminé en 2018, persévérance scolaire oblige !» Jacinthe est un modèle de persévérance, elle a rencontré quelques défis durant son parcours, mais n’a jamais abandonné. «J’avais des difficultés en français à l’écrit, et je devais passer le fameux test de français à l’Université pour garder mon poste d’enseignante, ce fut extrêmement stressant, j’ai étudié en fou et j’ai réussi.»
Son métier lui apporte plusieurs moments de bonheur, «Ce qui me passionne c’est de voir l’évolution de mes élèves, en sachant qu’au jour 1, ils ne savaient même pas tenir un ciseau de coiffure dans leurs mains, et qu’après seulement 11 mois de formation, ils peuvent réaliser des métamorphoses sur de la clientèle, avec succès et une grande confiance !» Sa plus belle fierté en tant qu’enseignante demeure les messages des élèves qui lui disent à quel point elle les a marqués dans leur parcours scolaire, parfois chaotique. 
Courageuse, généreuse et à l’écoute de ses élèves, selon ses collègues, Jacinthe est aussi une maman extraordinaire pour son fils. Dans ses temps libres, elle adore faire de grandes marches avec son garçon. «Je demeure dans le Vieux-Terrebonne, alors je marche chaque jour jusqu’à l’île des Moulins, je n’arrive pas à me tanner de cet endroit, même après 10 ans, ça me fait du bien, ça me détend, ça me rend heureuse!» 
Malgré la pandémie et les contraintes que l’enseignement de la coiffure en ligne amène, elle trouve les élèves respectueux, résilients et motivés malgré tout. 

Chaque année, à la fin juin, lors de l’évaluation finale des apprenants, Jacinthe revit le plus beau moment de sa carrière. «Lorsqu’ils ne veulent plus partir, qu’ils ont les yeux brillants et qu’ils nous remercient sincèrement pour ce que nous avons fait pour eux, c’est ce qui me donne envie de recommencer tous les mois d’août suivants…»

 

Autres nouvelles